Usines Béghin (page 5/10) - La cartonnerie

Sortie de la machine, la bobine de carton n'a pas encore fini son périple dans l'usine. On va procéder au couchage, qui consiste à enduire une des faces du carton d'une "sauce" destinée à ajouter des propriétés, comme la brillance. Les bobines peuvent aussi être dirigées vers la coupeuse, qui va les transformer en feuilles. Une coupeuse de marque Jagenberg est installée en 1967 à Corbehem. Les produits finis sont ensuite emballés puis stockés en attendant leur expédition.

Tout ce processus n'est pas exempt de risques et d'accidents, comme par exemple l'histoire d'une bobine de carton "échappée" de la cartonnerie et qui, en roulant dans la cour de l'usine, est allée écraser une voiture stationnée. La légende dit même que la largeur du véhicule avait été diminuée de moitié !

 

Voici une des seule machine encore présente sur les lieux : la SPA. C'est une machine expérimentale de couchage et contre-collage installée dans les années 70. Elle permettait de déposer un film de nylon sur une des faces du carton, ce qui le rendait brillant et facile à imprimer. L'inconvénient étant d'être très sensible aux rayures. La machine a ensuite été réutilisée pour d'autres applications, sur des marchés de niche, comme la fabrication du carton ingraissable par exemple

 

 

 

 

 

Bacs d'enduction de la machine SPA

 

Rouleau sécheur

 

Communication du bâtiment SPA et du bâtiment de stockage

 

 

<Retour Suite>

Autres industries

Sommaire